31.3.05

Prise d'otage

Terri Schiavo est morte. Ou plutôt, ses fonctions vitales ont cessé. Car morte, elle l’était depuis quinze ans. Le carnaval médiatico-politique va donc s’arrêter. Enfin.
Le Congrès des Etats-Unis a montré combien, en plus d’être une des institutions les plus corrompues des pays développés, il était d’une incompétence crasse. Prêt à toutes les gesticulations politiciennes en plus d’être incapable de lire sa propre opinion publique. Quant aux médias – soyons francs : les télévisions – ils ont tenté de battre les élus à leur propre jeu et ils sont parvenus à leur fin. Une nouvelle fois, ils se sont montrés incapables de couvrir l’enjeu autrement que comme un spectacle de Guignol. Il est assez triste, lorsqu’on exerce la profession de journaliste, de regarder sur le petit écran les marionnettes qui prétendent exercer ce métier. CNN, qui se vante d’une réputation de professionnalisme, ressemble depuis quinze jours à un canard dopé aux amphétamines à qui l’on aurait coupé la tête. Courant dans toutes les directions sans repère, sans même la conscience d’avoir une tâche à accomplir. C’est assez triste.
Ces derniers quinze jour furent assez tristes. Médiatiquement et politiquement parlant. On peut donc espérer que désormais les hommes politiques et les médias retournent à des sujets autrement plus sérieux et pressants, comme la réforme de la Sécurité Sociale ou le rapport du jour sur les défaillances de services secrets préalables à la guerre en Irak. On peut toujours espérer…
J’imagine que dans le reste du monde, les Américains, à propos de l’affaire Schiavo, vont encore passer pour des doux fanatiques plus préoccupés par le cas d’une femme dans un état végétatif que par les problèmes du vaste monde. C’est dommage. Car ce sont plutôt les élites du pays qui ont montré leur pusillanimité. Les Américains ordinaires, d’après les sondages, ont estimé dans leur grande majorité que non seulement ce n’était pas un drame de débrancher Terri Schiavo, mais surtout que leurs élus n’avaient pas à intervenir dans cette situation. Une nouvelle fois, le comportement de la vaste majorité du pays a été pris en otage par une poignée d’extrémistes qui savent manipuler les politiciens et les médias.

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

pas si idiot que ça, le gouvernement US. il vaut mieux parler d'euthanasie, en sachant pertinament que les illuminés évangéliques vont sauter sur le sujet comme des mouches sur de la m_rd_ que de parler de sujets contredisant la propagande officielle de victoire en irak.

C'est comme une élection perpétuelle, il vaut mieux parler de mariage homo que des mensonges de la campagne présidentielle républicaine sur le nombre de morts en irak, les faux arguments des services secrets, les zones d'ombre des enquêtes du 11septembre, le réchauffement climatique etc...

La prochaine fois que W. et son équipe seront critiqués, que se passera-t-il ? le gouvernement US s'emparera surement d'une polémique morale concernant la sphère privée du type avortement, union homo, récitation de prière à l'école, crucifix dans les toilettes publiques et autres marottes d'allumés de la bible.

1/4/05 07:39  
Blogger skyrl said...

Thomas, ne soyez pas attristé. Nous sommes d'accord que ces guignols n'honorent pas votre métier. Mais devrais-je dire, que font les meilleurs d'entre-vous? Où est donc passé le Journalisme, dans un monde aussi manipulé que le notre aujourd'hui?

Je vais vous dire: A l'échelle internationale, le Journalisme est mort. Car il n'y a plus de faits, il n'y a plus de vérité. Tout est relatif! Tout est affaire de communication. C'est la virtualité qui l'a emporté sur la réalité. La virtualité est corroborée par des dogmes, un système d'enseignement, des idéologies, et bien-sûr, une histoire. Tout ceci n'est qu'un miroir aux alouettes.

J'ai tendance à croire que vous penserez que j'ai tort et c'est tout à l'honneur de ce système qui trompent des caisses de résonance comme vous, dans l'intimité d'un blog, aussi perspicaces que vous soyiez. Peut-être toutefois parlez-vous ici sous contrôle, et n'en pensez pas moins mais votre éducation et votre maîtrise de votre métier vous fait prendre d'indispensables réserves pour pouvoir rester dans le système, travailler pour des journaux prestigieux, publier des livres.

Quoi qu'il en soit, je ne juge personne. Je ne serai simplement pas complice d'une lecture passive, de questions naïves et de commentaires goiseux. Si quelqu'un me lit ici et qui comprends ce que je dis, merci de m'écrire par email: je cherche des correspondants pour partager des connaissances, établir des débats et communiquer les résultats à ceux que nous pourrons éveiller.

4/4/05 18:15  
Anonymous Anonyme said...

best regards, nice info death and xanax Requisition and acquisition cost in pharmacy Bath tubs and toilets Free web porn no credit cards required Proactiv newfoundland retailors Brutal strap on .com

5/3/07 15:11  
Anonymous Anonyme said...

You have an outstanding good and well structured site. I enjoyed browsing through it video editing schools

16/3/07 20:02  

Enregistrer un commentaire

<< Home