11.3.05

Utopistes et frileux

MAMMadame LE ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie (MAM) était de passage par Washington les jours derniers. Elle a fait le « grand chelem » des rencontres : Rice, Rumsfeld, Hadley, le Congrès, les Think Tanks… J’ai surtout retenu sa réponse à un étudiant de l’université de relations internationales SAIS, qui lui demandait si les récents événements au Proche-Orient ne validaient pas la politique de Bush (quand je vous dis qu’il s'agît d’une question d’actualité…) ?
MAM : « La France a une expérience différente des Etats-Unis. La France a connu des guerres dans le monde arabe. Ces guerres et notre proximité avec le monde arabe fait que nous connaissons bien la mentalité de ces pays. Dans ces pays, il y a des éléments, souvent jeunes, qui veulent que les choses bougent très vite. Mais il y a aussi des éléments conservateurs, souvent religieux, qui veulent à tout prix maintenir le statu quo. Il faut essayer de soutenir les éléments qui vont vers nos valeurs, mais il y a un double risque : 1) quand l’évolution est interne aux pays, si les éléments modernes ne sont pas assez forts, les éléments conservateurs les écrasent et font perdre des années au pays ; 2) si l’on essaie depuis l’extérieur de pousser nos valeurs, les éléments conservateurs et modernes risquent de surmonter leurs divergences pour nous rejeter et s’opposer à nous. Attention à tenir compte des gens à qui nous voulons du bien afin qu’ils n’aient pas l’impression que nous leur imposons nos valeurs. »
En entendant cela, je me suis dit que MAM nous faisait une assez bonne imitation d’Henry Kissinger. 100% Realpolitik ! Cela m’a également fait penser à l’attitude du gouvernement français (sous François Mitterrand) au moment de la Chute du Mur de Berlin puis des velléitiés d’indépendances croates et bosniaques à l’époque de la Yougoslavie : on freine des quatre fers face aux risques de bouleversement. Les Américains adorent répéter que Ronald Reagan a remporté la Guerre Froide. C’est assez énervant, il faut bien le dire, mais je pense que si l’on va faire un tour en Europe de l’Est et que l’on demande aux gens qui les a aidé à se débarrasser du joug soviétique, ils répondront plus facilement les Etats-Unis que la France (ou l’Italie ou l’Espagne ou la Grande-Bretagne…). On a d’ailleurs vu auprès de qui se portait spontanément leur solidarité lors de la « montée à la guerre d’Irak ».
Bref, la position française est bien souvent frileuse. Quand les néo-conservateurs apparaissent comme des briseurs de porcelaine, les politiciens français donnent toujours l’impression de vouloir fermer et protéger le magasin de porcelaine à triple tour pour ne pas risquer le moindre bris d’assiette. Le modèle – et le discours – américain est naïf, souvent hypocrite, mais il est utopiste. L’attitude française est sinistre à force de réalisme et de précautions (oratoires et d’action). J’en reviens toujours aux mêmes interrogations : le discours néo-conservateur est séduisant, son application fait peur.
Pour ceux que cela intéresse, je conseille la lecture de la « conversation de cocktail » entre Eric Alterman, journaliste d’opinion américain de gauche opposé à la guerre en Irak, et Paul Wolfowitz, le plus « idéaliste » des néo-conservateurs. C’est ici.

9 Comments:

Anonymous Jacques Adam said...

Vous dites : "Le modèle – et le discours – américain est naïf, souvent hypocrite, mais il est utopiste."
Je n'y crois pas une seule seconde.
Le caractère "utopiste" est un emballage idéologique, de propagande habile, sans plus.

Je reste à jamais marqué par la vision du feuilleton "A la maison Blanche" qui montrait à quel point la décision politique américaine est avant tout une prise en compte des lobbies et ce parfois à cent lieues du contenu du problème... Ce feuilleton a fait beaucoup pour me faire perdre une grande partie de mes derniers espoirs en la politique américaine...
Pour ceux qui voudraient se rafraîchir la mémoire voir cet article de Martin Winckler dans "Le Monde diplomatique"
http://www.monde-diplomatique.fr/2002/09/WINCKLER/16835

12/3/05 06:20  
Anonymous Michel said...

Difficile de ne pas etre d accord avec vous lorsque vous dites.

"Le discours néo-conservateur est séduisant, son application fait peur. "

mais

"L’attitude française est sinistre à force de réalisme et de précautions (oratoires et d’action). "

Sur le fond les neo cons ont peut etre raison.

Dire que Reagan a remporte la guerre froide peut parraitre pretentieux. Mais lorsque 15 ans apres le virage americain pris par les USA suite au 11/9 et decrit par Murawiec comme La fin de la « doctrine Eisenhower »http://www.amitiesquebec-israel.org/textes/doctrine.htm produit une cascade de bouleversements democratiques on finit par se dire que, les memes causes produisant les memes effets, l analyse est bonne.

Mais vous le dites aussi, 15 ans apres, la situation dans les pays de l ex bloc sovietique reste tres imparfaite. Mais peut etre que le virage pris au 11/9 et decrit par Murawiec va changer les choses.

2/4/05 01:36  
Anonymous gimik said...

"L’attitude française est sinistre à force de réalisme et de précautions (oratoires et d’action). "
Les accords de Marcoussis m'ont toujours semblés relever de l'utopie irréalisable. Au moins aura-t-on essayé...

2/4/05 06:36  
Anonymous Michel said...

Sur le blog de Thomas Cantaloube (http://cantaloube.blogspot.com/
) 2 papiers très intéressants : 11.3.05 Utopistes et frileux ( http://cantaloube.blogspot.com/2005/03/utopistes-et-frileux.html ) et 1.3.05 Pour une fois, oublions l'hypocrisie ( http://cantaloube.blogspot.com/2005/03/pour-une-fois-oublions-lhypocrisie.html ).

Ces articles illustrent la gène que je ressens face à la politique de mon pays. Au nom des droits de l’homme de la justice et du droit, nous pratiquons la défense du statut quo, la real Politick de Kissiger, ou la doctrine Eisenhower que décrit si bien Murawiec ( http://fr.groups.yahoo.com/group/CID-DemocratieMoyenOrient/ ). En face de nous, Bush et les néo-cons pratiquent une politique bien plus interventionniste, qui est à la fois idéaliste utopique et dangereuse.

Il y a donc une inversion totale entre la perception que nous avons de Bush et de nous même, et la réalité. Nous accusons les US cynisme, alors que Bush serait plutôt un idéaliste, un « Born Again ». Nous avons la morale pour nous, car nous sommes la patrie des droits de l’homme, alors que nous défendons nos intérêts de façon totalement cynique.

De débat entre les dangers de l’activisme idéaliste, et les nécessaires contraintes de la réalité, s’en trouve faussé.
Il y a me semble-t-il ici une triple hypocrisie. Il y a l’hypocrisie de nos responsables politiques, qui au nom du droit défendent cyniquement nos intérêts. Il y a l’hypocrisie des médias qui sont au courant, mais qui ne donnent pas aux citoyens que nous sommes une image juste de la politique que nous menons. Nous citoyens enfin sommes hypocrites, car nous ne voulons pas voir ce que l’on évite de trop nous monter.

Nous avons été des centaines de milliers à défiler contre la guerre en Irak aux cris de « No War for Oil », alors qu’en même temps, la réflexion et la lecture des bons journaux (Voir le papier de Pascal Riché http://www.liberation.fr/page.php?Article=84563 cité par JCD Rédigé par: jc durbant | mars 20, 2005 09:07 AM dans le blog « Le démon des dominos http://usa.blogs.liberation.fr/2005/03/le_dmon_des_dom_1.html ) montrait à tout esprit censé et de bonne foi que Bush intervenait en Irak pour milles mauvaises ou bonnes raisons (là n’est pas la question ici), mais en tout cas pas pour s’emparer du pétrole Irakien au profit des compagnies pétrolières américaines (il ne l’a d’ailleurs pas fait). Nos responsables politiques, et nos médias nous ont mentis car ils ne nous ont pas dit que ces slogans n’avaient aucun sens (et nous nous sommes également mentis à nous même en faisant semblant d’y croire) .

Tout cela serait de peu d’importance si cette hypocrisie était sans conséquence, mais ce n’est pas le cas. Comme je l’ai découvert en lisant le blog « Grabuge à l’ONU » ( http://usa.blogs.liberation.fr/2005/03/grabuge_lonu.html#c4715373 ), l’intervention internationale au Darfour à été bloquée pendant au moins deux mois (voir http://www.liberation.fr/page.php?Article=286841)
et sans doute beaucoup plus par un conflit juridique subtil entre la France et les Etats Unis au sujet du rôle du tribunal International (le TPI). Et pendant ce temps, 300 à 500 innocents mourraient (et continuent à mourir) chaque jour au Darfour .

Messieurs les journalistes, parlez, expliquez soyez pédagogues et dénoncez ces hypocrisies. Nous ne sommes pas des pommes, ni des débiles. Nous sommes assez grand pour choisir une juste voie entre l’idéalisme aventureux de Bush, et la Real Politick de Kissiger. Encore faut il que le débat ne soit pas biaisé.

3/4/05 11:03  
Anonymous alcidia said...

bonjour et une bonne continuation!!!!je veux dire que je me régale a chaque fois que je viens me balader sur des blogs à théme politique....tu regarde les uns et les autres et finalement personne est d'accord sur la plupart des points qui intéressent vraiment le peuple!!!!mais ily a quelques'uns comme le votre qui sort du chemin...."on va dire le mouton noir"j'aime bien votre façon et facilité d'expression...et ça me fait rapeller mes jeunes années (portugal)de discutions sans fin autour des tables de café avec d'autres etudients,déja bien plus avancés ...enfin c'est un régale ...

je viendrais c'est promis...

en attendant un bon dimanche et continuez à nous faire parvenir les récits de vos plus belles impretions sur tous ceux qui disent etre nos défenseurs!!!!!

amicalement alcidia

25/9/05 01:58  
Anonymous Anonyme said...

I have been looking for sites like this for a long time. Thank you! » » »

22/2/07 04:45  
Anonymous Anonyme said...

You have an outstanding good and well structured site. I enjoyed browsing through it »

16/3/07 18:35  
Anonymous Anonyme said...

Very nice site! » » »

26/4/07 02:35  
Anonymous Anonyme said...

violator adapted summarywhat frege ponds accordingly pair allopathic peck sexes masie
lolikneri havaqatsu

8/2/10 04:46  

Enregistrer un commentaire

<< Home